news

24 Jun 2016
Une Nuit riche d’échanges autour de l’agro-écologie
email imprimer

La soirée-débat organisée dans les jardins du ministère de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt à Paris était l’un des 125 événements constitutifs de la Nuit de l’agro-écologie le 23 juin.

Ouvert par le ministre de l’agriculture, à 19h, qui en rappelé le principal enjeu « montrer aux citoyens la mutation profonde en cours dans l’agriculture », l’événement a rassemblé environ 400 personnes. Il a bénéficié en milieu de soirée de la visite surprise du Président de la République, François Hollande, qui a rencontré les participants des 5 ateliers, dont l’un animé par Marion Guillou, présidente du conseil d’administration de l’Institut.

L’Institut agronomique, vétérinaire et forestier de France était partenaire de la soirée-débat organisée autour d'un stand pédagogique et de 5 ateliers thématiques, réunissant pour des échanges, agriculteurs, experts et un public constitué principalement d’étudiants et de curieux.

Le stand de l'Institut a permis de présenter plusieurs documents et témoignages autour de l'enseignement numérique au service de l'agro-écologie:

AGREENIUM IAVFF - Flyer Agroécologie et numérique -BD-2016

5 ateliers autour des différents apports de l’agro-écologie

Expert en binôme avec un agriculteur, producteur de légumes dans le nord et membre du réseau Dephy, Marion Guillou animait un des 5 ateliers autour de la question de l’écophyto et du biocontrôle. Les principaux échanges avec les publics comme chaque atelier ont été résumés par un étudiant d’AgroParisTech autour de trois axes :

Réduire, c’est possible : on peut avoir une agriculture respectueuse de l’environnement et performante économiquement (témoignage de l’agriculteur sur ses cultures légumières) : moins de phyto et plus de rentabilité : le respect des normes environnementales est un facteur de compétitivité

Pour avoir une agriculture triplement performante il faut investir dans la recherche et l’innovation. Ex du biocontrôle . Marion GUILLOU reviendra sur les moyens pour favoriser l’innovation dans les industries du biocontrôle

Une fois que l’innovation existe, elle doit être disponible pour chacun. Comment partager le savoir et l’innovation ? L’exemple du MOOC (Massive Online Open Courses) qui doit aussi favoriser la capitalisation d’expérience.

Interview de Marion Guillou

Pour en savoir plus sur les ateliers et les échanges de la soirée

Thématiques des ateliers

-agroforesterie : utiliser l’arbre pour améliorer la production agricole

-la gestion des sols -écophyto et biocontrôle : réduire et remplacer les produits phytosanitaires

-le collectif : mutualiser les forces et gagner en performance économique

-les bonnes pratiques d’élevage dans l’assiette du consommateur

Add new comment

related articles